Qu’est-ce qu’un data protection officer ?

 

 

C’est la nouvelle appellation du Correspondant informatique et libertés (CIL), déjà présent depuis longtemps en entreprise. Le chief protection officer est en charge de la protection des données de l’entreprise, quelle que soit son activité.

Ce métier comporte un important volet légal puisqu’il s’agit de s’assurer que chaque traitement de données est effectué dans le cadre légal et dans le respect du droit de ceux sur qui porte la donnée. La sensibilisation des personnes à leurs droits concernant les données est aussi une partie non négligeable du métier.

 

La législation européenne est prête à donner un rôle obligatoire au DPO (Direction par Objectifs) dans les entreprises dans lesquelles plus de 5000 personnes font l’objet d’un traitement de données sur une période d’au moins un an. Après le vote officiel du règlement, les entreprises visées disposeront de deux ans pour recruter ce nouveau profil.

Le règlement prévoit également des sanctions beaucoup plus lourdes en cas de non respect par l'entreprise de la réglementation relative à la protection des données personnelles. Les amendes pourront aller jusqu'à 2 ou 5 % du chiffre d'affaires mondial de l'entreprise concernée.

 

 

 

 

 

 

 

Source d’information : CNIL, http://www.cnil.fr/english/topics/dpo-in-europe/

 

 

Article publié le 2 novembre 2015 par Comité de Caritat.

Posez votre question, nos experts vous répondront