Pourquoi est-ce le bon moment pour s’intéresser aux technologies big data ?

 

 

Le big data permet de formuler des réflexions de bon sens et  au besoin du client de s’exprimer dans un environnement de parole libre.

Un exemple célèbre de la façon dont une étude big data peut cerner le vrai besoin du client est la méthode de tarification internet FREE. Une étude du temps de connexion des utilisateurs a été menée et a révélée qu’en moyenne, les utilisateurs utilisaient internet durant huit heures par mois. FREE a décidé de vendre un forfait internet illimité au prix d’un forfait huit heures.

La notion d’illimité fascine les clients et  semble risquée pour l’entreprise, cependant, les consommateurs ne peuvent physiquement pas consommer tout ce que leur abonnement leur permet et au bout de quelques mois, leur consommation se rétracte naturellement vers la durée moyenne résultante de l’étude, c’est à dire approximativement huit heures. Ce type de contrat est donc au final rentable pour la firme.

L’étude big data a permis d’augmenter les ventes de l’entreprise puisque dans les premières semaines de cette nouvelle offre plusieurs centaines de milliers de clients ont souscrit à ce type d’abonnement.

En assurance, les technologies du big data permettent une meilleure segmentation des risques et constituent une voie de différentiation tarifaire qui pourrait conduire à des transferts similaires vers des offres plus adaptées.

 

 

Article publié le 2 novembre 2015 par Comité de Caritat.

Posez votre question, nos experts vous répondront