Pourquoi un actuaire est une personne bien placée pour remplir les fonctions liées aux données massives ?

 

 

Les résultats des études menées sur les données massives donnent des réponses nouvelles aux questions que l’on se posait.

Il peut arriver que la réponse soit prouvée pertinente sans que toutefois on sache pourquoi. L’actuaire est capable de remonter à la source de l’algorithme grâce à ses compétences en programmation et d’expliquer pourquoi la réponse est valable.

 

Les actuaires possèdent la technique et les connaissances nécessaires au Big Data.

Ils ne doivent pas se restreindre aux seuls calculs et conformité réglementaire.

De plus, le monde de l’assurance et son système de mutualisation peuvent servir de modèle comme l’explique Florence Picard dans un article paru dans l’actuariel en Juin 2015:

« Dans le secteur de l’assurance, mais c’est aussi vrai dans le secteur bancaire, il s’agit de prendre en compte le risque, et d’en accepter un peu en le quantifiant de façon à pouvoir agir et à le garantir. Cette mutualisation, cette quantification des risques, cette manière de les appréhender en les acceptant, c’est l’essence même du métier d’actuaire. Et c’est une approche unique qui n’est absolument pas partagée par les autres métiers. Contrairement au secteur industriel, nous ne sommes pas dans un monde de fautes. Nous sommes dans un monde qui accepte l’aléa de la vie, les risques de l’action. Et dans ce monde, l’actuaire a vraiment quelque chose à apporter. Pour cela, il faudrait que les pouvoirs publics étendent à d’autres domaines que l’assurance l’approche en trois piliers que l’on trouve dans Solvabilité II. »

 
 

Article publié le 2 novembre 2015 par Comité de Caritat.

Posez votre question, nos experts vous répondront