Le Big Data menace-t-il le métier d’assureur ?

 

L’avènement des techniques de data mining de plus en plus sophistiquées, et les données sur les personnes de plus en plus fines et nombreuses questionnent le rôle que les stockeurs et convoyeurs de ces données (GAFA: Google, Amazon, FaceBook, Apple) pourraient jouer dans l’assurance.


Avec une meilleure connaissance des clients, ils peuvent calculer une prime d’assurance  adaptée au risque individuel ou identifier les meilleurs risques. La prévention déployée grâce à des voitures sans conducteur ou des appareils installés dans les foyers, capables de prévenir les accidents (cambriolage, incendies) diminueraient le  besoin d’assurance.

 

Article publié le 2 novembre 2015 par Comité de Caritat.

Posez votre question, nos experts vous répondront