Le Big Data permettra-t-il de limiter les risques d'anti-sélection ?

 

L’anti-sélection est un phénomène connu des assureurs par lequel on engrange dans le portefeuille les mauvais risques pour qui la prime est avantageuse et on fait fuir les bons risques pour qui la prime est excessive.

Chaque assureur souhaite de prémunir contre le risque d’anti-sélection, cette tâche est rendue difficile par le faible nombre de données en sa possession sur le client ce qui crée une asymétrie d’information ( le client connaît mieux son risque que l’assureur).

Grâce au Big Data, l’assureur aura la possibilité de travailler sur un nombre de variables et de dimensions plus important, et pourra ainsi déceler de nouvelles corrélations entre variables, inconnues de l’assuré. L’assureur aura plus de moyens pour arbitrer le risque d’anti-sélection.

 

Article publié le 2 novembre 2015 par Comité de Caritat.

Posez votre question, nos experts vous répondront