Stratégie d’entreprise

L’émergence du Big Data pousse les entreprises à établir leurs stratégies afin de tirer profit des volumes croissants de données inhérentes à leur activité. L’étude de ces données massives permet la mise en évidence de smart data qui deviennent les données clés de l’aide à la décision. Les stratégies d’adaptation sont diverses : instauration d’une culture data driven, recours à des entreprises spécialisées, approche top-down ou bottum-up. Cependant, le big data soulève encore de nombreuses questions telles que le coût engendré ou le risque de se retrouver face à une bulle comparable à la bulle internet. L’un des secteurs les plus concernés par l’émergence de ces technologies est l’assurance. Il est légitime de se demander si les changements dûs à l'arrivée du big data constituent une menace pour le métier de l’assureur tel qu’on le connaît actuellement ou si au contraire ils renforceront son rôle. En effet, les nouveaux outils mis à leur disposition permettront une meilleure identification des fraudeurs ainsi qu’une réduction de risque d’anti-sélection. Malgré l’émergence des métiers propres au big data, le rôle de l’actuaire n’en demeure pas moins important et en sortira même renforcé grâce à la transversalité de ses compétences et à son bagage technique. Le big data apporte de plus des opportunités nouvelles telles que la mise en place de l’assurance connectée, notamment en assurance automobile par le biais d’objets connectés. De plus, le développement de ces technologies pousse certains groupes internationaux comme Google vers l’assurance ou vers la monétisation des données à l’instar de Facebook.