Caritat, un visionnaire

 

C'est le 2 avril 1792, dans un discours à l'Assemblée législative nationale sur l'organisation générale de l'instruction publique en France, que Jean Antoine Nicolas Caritat, marquis de Condorcet, introduisit l'idée de formation “pendant toute la durée de la vie” :

 

Nous avons observé que l'instruction ne devait pas abandonner les individus au moment où il sortent des écoles ; qu'elle devait embrasser tous les âges ; qu'il n'y en avait aucun où il ne fût utile et possible d'apprendre, et que cette seconde instruction est d'autant plus nécessaire, que celle de l'enfance a été resserrée dans des bornes plus étroites. (…) En continuant l'instruction pendant toute la durée de la vie, on empêchera les connaissances acquises dans les écoles de s'effacer promptement de la mémoire, on entretiendra dans les esprits l'activité utile (...), on pourra montrer enfin l'art de s'instruire par soi-même

 

Se doutait-il alors qu'il faudrait près d'un siècle pour voir mises en oeuvre ses idées sur l'école publique ? Et imaginait-il qu'il faudrait encore attendre un siècle de plus pour que soit instaurée en France la formation « tout au long de la vie » qu'il préconisait déjà ?

 

C'est à partir de la conviction que ses idées sont plus que jamais d'actualité que sont nés le Centre de recherche Caritat et l'entreprise de formation Caritat. La loi du 4 mai 2004 est venue en confirmer toute la nécessité en créant le DIF (droit individuel à la formation).

 

Jean Antoine Nicolas Caritat, marquis de Condorcet (1743-1794)

Mathématicien

Philosophe

Homme politique

Secrétaire perpétuel de l'Académie

des sciences

Membre de l'Académie française

Député et président de l'Assemblée Législative